ROUVROY - Travaux à Torgny, Chemin d'Epiez

Lun 26.06.2017 - 14:00

Des travaux sont actuellement en cours à Torgny, Chemin d'Epiez et ce jusque en septembre 2017.

La circulation de tous véhicules quelconques ainsi que le stationnement, à l'exception des riverains et de la desserte locale, sont interdits sur le Chemin d'Epiez à Torgny jusqu'à la fin des travaux.

Une déviation de la circulation est mise en place pour sortir et accéder au village de Torgny par la rue Grande via la France (communes d'Epiez-sur-Chiers, Charency-Vezin et Velosnes).

La zone de police de Gaume sera régulièrement présente sur place et verbalisera les contrevenants.

Vigilance : appels pour mendicité

Ven 23.06.2017 - 13:42

De nouveau, depuis quelques jours, des citoyens appellent nos services de police après avoir été interpellés par des personnes se présentant comme "sourds-muets" et leur réclamant de l'argent.

Celles-ci peuvent se montrer insistantes voire agressives. Elles abordent les clients sur les parkings des grandes surfaces, et ce notamment dans les régions de Virton et Florenville.

Nous vous conseillons de ne pas leur donner d'argent, de ne rien signer, et d'appeler nos services via le n° 101 qui viendront identifier ces individus et le cas échéant, leurs autorisations.

Recherche de propriétaires des bijoux volés

Mer 21.06.2017 - 14:36

Le 22 mars 2016, une grande quantité de bijoux a été saisie chez un receleur à Eindhoven (Pays-Bas).

Les enquêteurs néerlandais ont orienté leurs recherches vers l'origine de ces bijoux, mais n'ont pas encore pu identifier leurs propriétaires légitimes.
Il est probable que ceux-ci proviennent également de vols dans notre pays.

Les personnes qui auraient été victimes d'un vol avant le 22 mars 2016 et qui reconnaissent leur(s) objet(s) sur les photos, peuvent prendre contact avec les enquêteurs via le numéro de téléphone 055/338163 ou via l'adresse mail fgp.ovl.eigendommen@police.belgium.eu.

Publié le 20/06/2017 à la requête du Parquet de Flandre orientale - division Audenaerde.

N'hésitez pas consulter la page de la police fédérale