Le désherbage thermique : pas sans danger !

Ven 06.10.2017 - 9:22

Une des solutions possibles pour se débarrasser des mauvaises herbes est de les soumettre à un choc thermique. Ceci se fait à l'aide d'un chalumeau adapté au gaz ou électrique. Le principe est de provoquer un choc de chaleur sur la plante pendant une à deux secondes afin de provoquer une déstructuration des cellules. Pour ce faire, la flamme ou le courant chaud (600°C) est envoyé sur la plante pour la «ramollir» et non la brûler. Cependant, à ces températures, le chalumeau peut provoquer un incendie et des brûlures si un minimum de précautions ne sont pas prises.



Hautes températures = danger !


Les appareils à gaz sont à flamme nue et les appareils électriques ont une température de 600°C à la sortie de la buse. Il est donc évident que les approcher de personnes peut provoquer des brûlures et les mettre en contact avec des matières inflammables provoquera un départ de feu. L'environnement dans lequel on les utilise (jardins, cours, trottoirs), sont susceptibles de contenir des matériaux combustibles comme des feuilles sèches ou des résidus de bois (mulch). Lorsque l'on est entouré de personnes, les contacts avec la peau ou les vêtements sont très risqués.

L'usage en est d'ailleurs déconseillé sur des pelouses, chemins en mulch, sous-bois et plantations. Il convient très bien pour les joints des terrasses, les chemins et trottoirs empierrés ou pavés.


Protection des personnes


La buse doit être tenue au maximum éloignée des personnes et sa manipulation doit se faire conformément au mode d'emploi et avec les moyens de protection adéquats. L'appareil ne peut jamais être laissé sans surveillance pendant son fonctionnement ainsi que pendant sa période de refroidissement.

En cas d'accident, arroser copieusement les brûlures avec de l'eau propre et appeler les secours.


Précautions


Afin d'éviter les départs de feu, l'appareil ne sera pas utilisé à proximité de mulch, d'herbes sèches ou de matériaux combustibles. La surface à traiter sera contrôlée avant d'intervenir.

Procédez avec prudence et ne laissez le chalumeau sur la plante à traiter que le temps strictement nécessaire.

Il faut prendre le temps d'observer les fumées et arrêter l'opération lors de l'apparition de la moindre fumée ou flamme suspecte.

Un moyen d'extinction doit être à portée de main : un arrosoir avec sa pomme d'arrosage est très efficace.

Ne pas laisser le décapeur allumé sans surveillance.

Rester en observation quelques minutes après la fin des travaux afin d'observer toute fumée ou flamme suspecte ou mieux, arroser copieusement le "chantier".



Jean-Paul Charlier
Commandant des services d'incendie er

Source : Secunews