Nuisances et trafic : le point à Warneton

Stat pour site internet

Depuis le 1er juillet 2017, certaines règles ont sensiblement modifié la circulation dans et aux alentours de Warneton. Après plusieurs articles relatifs aux statistiques, la zone de police souhaite faire le point sur l'ensemble des mesures et sur l'investissement qu'elle met pour tenter de garantir le respect des règles et la qualité de vie dans ces quartiers.

Au début de l'été, des arrêtés ministériels supprimaient le statut de "route pour automobiles" sur la RN58, tout en limitant la circulation à 90 km/h et en interdisant le trafic du charroi lourd dans le centre de Warneton.

La police locale, aidée par la police fédérale et le service public de Wallonie, ont été chargés du respect de ces mesures, par des campagnes d'information, par de la prévention et par des mesures plus répressives.

Au niveau de l'interdiction du charroi dépassant le 3,5t au centre de Warneton, les contrôles hebdomadaires ont permis de verbaliser plus de 150 camions et tracteurs depuis l'entrée en vigueur des nouvelles mesures. Ce contrôle n'est, certes, pas optimal car les riverains voient encore passer du charroi lourd devant leur porte. Mais il est impossible d'y organiser des contrôles 24h/24. Cette situation a déjà été expliquée à certains comités de riverains et l'installation (dans les prochains mois) de caméras de vidéosurveillance supplémentaires devrait aider au contrôle plus systématique de la réglementation. La police locale a également pris de temps d'objectiver les désagréments ressentis par certains agriculteurs locaux qui exploitent des terres de part et d'autre de la frontière. Une évaluation annuelle est planifiée et devrait pouvoir ressortir les aménagements à suggérer à la région wallonne.

Dans le cadre de la mesure complémentaire permettant aux charrois agricoles d'emprunter la RN 58 (en lieu et place du centre de Warneton), les contrôles effectués afin de faire respecter la nouvelle limitation de vitesse donne un taux d'infraction de 3,58 % pour les 6 premiers mois de la nouvelle limitation de vitesse (du 01/07/2017 au 31/12/2017). Depuis le début de l'année, la statistique montre un taux d'infraction de 1,45 %, soit une diminution significative du nombre de véhicules en infraction. Pour cette route, il est à signaler que les travaux de réfection perturbent réellement la fluidité du trafic, mais le taux d'utilisation de cette route n'est par contre pas en diminution (il est d'ailleurs en légère augmentation !). Le contrôle de la vitesse y est toujours effectué au moyen des LIDAR mis à disposition par la région wallonne. Ces moyens devraient, à terme (pour fin 2018), être remplacés par un radar multi-tronçons permettant de réguler la vitesse sur les 13 kilomètres de route, tout en apportant également une aide en matière de lutte contre la criminalité de droit commun (par ex : élucidation de vols, délits de fuite, trafic de stupéfiants, agissements suspects, etc.).

Au niveau de l'accidentologie globale, les statistiques montrent une baisse au niveau des accidents sur l'ensemble du territoire cominois. Et sur la RN 58, si on retire le nombre de 19 véhicules dégradés par l'état de la route (pneus crevés, jantes détruites, ou autres), seulement 3 accidents y ont été répertoriés du 1er juillet 2017 au 31 décembre 2018. Cette tendance semble d'ailleurs se confirmer en ce début d'année 2018.

La police locale signale également qu'il y a bien une égalité de traitement pour les contrevenants étrangers vis-à-vis des contrevenants belges, que ce soit pour l'interdiction du charroi lourd au centre de Warneton comme pour la limitation de vitesse sur la RN 58. Et, enfin, elle tient à signaler que les autorités de la ville de Comines-Warneton entretiennent des relations hebdomadaires doublées d'une concertation officielle trimestrielle avec les municipalités frontalières françaises pour remédier aux perturbations liées à la circulation routière et à la sécurité en général.

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous

Twitter Facebook Google Plus Linkedin Pinterest email