Une journée pour un Internet plus sûr

Logo1

Depuis 15 ans, plus de 90 pays se mobilisent autour du thème de la sécurité sur Internet. Baptisée Safer Internet Day, la journée du 5 février est l'occasion de délivrer un message : soyez prudents par rapport aux données et aux informations partagées. Explications par Olivier Bogaert, commissaire à la Computer Crime Unit de la Police Fédérale.

Ce mardi 5 février, on célébrait le Safer Internet Day, la journée pour un Internet plus sûr. Depuis 15 ans, plus de 90 pays - dont 28 de l'Union Européenne - s'impliquent autour d'une campagne qui milite pour faire d'Internet un outil convivial et sécurisé.

« Cette campagne annuelle vise, en priorité, la jeune génération hyper-connectée mais aussi les adultes qui sont invités à adopter un comportement plus prudent par rapport aux données et aux informations partagées », explique Olivier Bogaert, commissaire à la Computer Crime Unit de la Police Fédérale dans sa chronique hebdomadaire.

En Belgique, Child Focus est partenaire de la journée. Différents conseils sont délivrés sur leur site http://childfocus.be, invitant la jeune génération à adopter un comportement respectueux en ligne, à utiliser les réseaux sociaux avec intelligence, à lutter contre le cyber-harcèlement ou à signaler les contenus inadéquats qu'ils rencontrent sur le net. En effet, cette génération a tendance à se surexposer, avec certains risques à la clé. Et le commissaire de cibler en particulier le « sextorsion » : « Un jeune homme accepte une nouvelle amie sur Facebook, la discussion s'engage. Elle l'invite ensuite sur Skype. Le dialogue devient plus intime et elle se dévoile. Il fait de même. Mais, sans qu'il le sache, tout est enregistré. Et puis, survient un message: si tu ne veux pas que la vidéo dans laquelle tu dévoiles ton intimité soit visible de tous tes amis sur les réseaux sociaux, tu vas nous payer ! Une pression énorme qui pousse certaines victimes jusqu'au suicide », prévient Olivier Bogaert.

Dans ce type de situations, favoriser la communication avec les parents et les professionnels du secteur est donc indispensable.

Un challenge lancé par Child Focus

Sur son site internet, Child Focus invite à un challenge qui nous propose de nous engager pour un Internet meilleur. « Il vous est demandé de vous lancer dans ce projet visant à partager les bonnes pratiques et à améliorer la sécurité sur le net. Un projet qui s'inscrit d'ailleurs dans les priorités de l'Union Européenne qui cette année a lancé une campagne baptisée « Ensemble, on protège mieux », évoque le commissaire.

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous

Twitter Facebook Linkedin Pinterest email