Comment demander une surveillance habitation pendant ses vacances?

Ven 23.06.2017 - 17:12

L'été et les vacances sont là; il est temps de prendre quelques jours ou quelques semaines de repos en Belgique ou à l'étranger.

Partez tranquilles, comme chaque année la Police Locale de La Louvière peut surveiller votre habitation durant votre absence.

Comment ?

En remplissant le formulaire ( (pdf, 129 KB)
Via policeonweb
En vous rendanrt dans une Maison de Police

Durant votre absence, les policiers passent régulièrement devant votre domicile, de jour comme de nuit.

Il n'est pas inutile de rappeller quelques conseils de prévention pour vous éviter d'être la victime de ce type de fait :

  • Avant de sortir de votre habitation (même pour un court instant), fermez avec soin portes (y compris celle du garage) et fenêtres et ne cachez pas vos clés dans les cachettes prétendument sûres (sous le paillasson, dans un vase, …) que les voleurs connaissent;
  • Ne signalez pas que l'habitation est vide (billet sur la porte ou message sur les médias sociaux ou le répondeur téléphonique) et simulez l'activité en cas d'absence. Demandez à un voisin de vider votre boîte aux lettres, ayez recours aux minuteries pour allumer et éteindre les lumières, demander à un proche de tondre le gazon, …
  • Cachez vos biens de valeur : votre maison n'est pas une vitrine, ne déposez jamais votre portefeuille ou votre GSM sur l'appui de fenêtre, ne laissez pas traîner les emballages d'un nouvel achat (l'ordinateur par exemple)
  • Réduisez le plus possible le butin qui pourrait être emporté : ne rassemblez pas vos bijoux, votre argent, vos cartes de banque au même endroit mais dispersez-les dans toute la maison et mettez vos biens les plus précieux dans un coffre à la banque;
  • Rendez la vente des objets volés plus difficile : gardez les numéros de série et d'enregistrement de vos objets de valeur et du matériel électronique. Photographiez vos biens, bijoux, tableaux;
  • Privilégiez la visibilité à l'intimité : veillez à ce que les buissons, les plantes, les arbres ou encore les clôtures ne cachent pas les ouvertures importantes de votre habitation. De tels aménagements augmentent certainement votre intimité et la protection de votre vie privée, mais ils permettent aussi aux cambrioleurs d'agir en toute tranquillité et de ne pas être vus quand ils opèrent;
  • Ne laissez rien traîner qui puisse faciliter le vol : pas d'échelle, de tournevis ou d'autres outils dans le jardin, le cambrioleur leur trouvera un usage tout autre !
  • Retardez l'entrée du voleur par l'installation de protections mécaniques ou d'un système d'alarme (anti-intrusion);
  • Sensibilisez vos voisins pour qu'ils exercent une surveillance sur votre habitation. Vous leur rendrez le même service par la suite !
  • Avisez la police des agissements « suspects » au 064/27 00 00 ou au 101.
  • Notez les numéros de série de vos objets de valeur via le formulaire suivant VQHversion2017 (pdf, 3 MB)

Campagne Bob d'Eté 2017

Ven 09.06.2017 - 15:48

Bob, 100% sobre.


Des terrasses bondées, des repas savoureux, des sorties endiablées, des barbecues conviviaux, des apéros entre collègues et des city trips improvisés… Voici les ingrédients indispensables pour un été belge 100% réussi. Quand on trinque et qu'on fait la fête en bonne compagnie, Bob est forcément aussi de la partie. La campagne Bob Eté, qui se déroulera du vendredi 9 juin au lundi 4 septembre 2017, est placée sous le signe de la sécurité. Elle insiste sur l'évidence de désigner un Bob à l'avance pour un retour sans problème. Etre Bob, c'est simple : pas besoin de compter les verres ou les heures. Non, il suffit de ne pas boire une seule goutte d'alcool avant de conduire. Sinon, on peut aussi opter pour une solution alternative afin de rentrer chez soi en toute sécurité : prendre un taxi ou les transports en commun, passer la nuit chez un ami ou à l'hôtel, faire appel aux RYD, ...
Afin de marquer le début de la campagne Bob Eté, ce week-end sera le week-end sans alcool.
La Police Locale de La Louvière y participe activement en organisant de nombreux contrôles durant tout ce week-end et sur tout le territoire louviérois et ce, à partir de ce vendredi en soirée.
Un conducteur averti…

Plus d'infos sur la campagne Bob ? Cliquez ici

Enquête de l'Institut pour l'égalité des femmes et des hommes

Ven 02.06.2017 - 14:53

La violence entre partenaires vous suit-elle jusqu'au travail ?

La violence entre partenaires est un problème de société majeur et les personnes qui y sont confrontées en subissent également les conséquences sur leur lieu de travail. L'Institut pour l'égalité des femmes et des hommes souhaite en savoir davantage sur l'impact de la violence entre partenaires sur l'environnement de travail. En collaboration avec les trois syndicats belges (la FGTB, la CSC et la CGSLB), l'Institut a donc lancé une enquête sur les expériences des travailleurs en matière de violence entre partenaires.

Afin d'avoir une idée plus précise de l'étendue et de l'impact de la violence entre partenaires sur l'environnement de travail, l'Institut pour l'égalité des femmes et des hommes mène une enquête nationale, en collaboration avec l'Université de Western Ontario au Canada et les syndicats belges (la FGTB, la CSC et la CGSLB). Dans cette enquête, les travailleurs sont interrogés sur leurs expériences en matière de violence entre partenaires, sur l'impact de celle-ci sur leurs activités, sur le soutien dont ils ont bénéficié et sur le rôle que l'environnement de travail peut éventuellement jouer dans ce cadre.

L'Institut invite tous les travailleurs à participer à cette enquête, même si ceux-ci n'ont pas été confrontés personnellement à la violence entre partenaires. Toute personne âgée de 18 ans ou plus peut y participer anonymement. Vous pouvez cliquer sur le lien suivant pour compléter l'enquête ou obtenir de plus amples informations à son propos : https://uwo.eu.qualtrics.com/jfe/form/SV_4SMteqj4neg4Xfn?Q_Language=FR

Les résultats de l'enquête et les recommandations concrètes de l'Institut seront présentés lors d'une journée d'étude organisée à l'automne 2017.

Combien de travailleurs sont confrontés à la violence entre partenaires ?

La violence entre partenaires est un phénomène fréquent parmi les travailleurs. « Selon les chiffres 2014 de l'Agence des Droits fondamentaux de l'Union européenne, en Belgique, 42% et 21% des femmes actives ont été victimes, respectivement, de violences psychologiques et de violences physiques commises par leur partenaire, depuis l'âge de 15 ans. Ce qui signifie que presque chaque employeur peut être, ou a déjà été, confronté à un travailleur victime de violence entre partenaires. » insiste Michel Pasteel, le directeur de l'Institut.

Impact sur l'environnement de travail déjà démontré à l'étranger

Les études menées à l'étranger ont déjà montré que la violence entre partenaires a un impact sur l'environnement de travail. Selon une étude canadienne, 81,9% des victimes ont signalé que leurs activités professionnelles avaient été négativement influencées par les faits vécus. 28,9% des collègues ont indiqué avoir été inquiets ou stressés par la situation familiale empreinte de violence de leur collègue. Dans 53,5% des cas, la violence s'est même manifestée sur le lieu de travail.

La diffusion de cette enquête bénéficie du soutien des instances suivantes :

-Le Réseau des responsables en ressources humaines des Organismes d'Intérêt Public ;

-Le Réseau fédéral Diversité ;

-Le Réseau Personnel et Bien-être du Service Public Fédéral Stratégie et Appui ;

-Le Réseau PreviUs.be ;

-La Défense ;

-L'Association pour la Psychologie du Travail et des Organisations ;

-Le Conseil de l'Egalité des Chances ;

L'enquête a été rendue possible par Barb MacQuarrie du « Centre for Research & Education on Violence against Women & Children » de l'Université de Western au Canada.

Créé en décembre 2002, l'Institut pour l'égalité des femmes et des hommes est l'institution publique fédérale indépendante qui a pour mission de garantir et de promouvoir l'égalité des femmes et des hommes, de combattre toute forme de discrimination ou d'inégalité fondée sur le sexe, et ce par l'élaboration et la mise en œuvre d'un cadre légal adapté, de structures, de stratégies, d'instruments et d'actions appropriés. L'Institut vise à ancrer l'égalité des femmes et des hommes dans la société pour qu'elle devienne une évidence dans les mentalités et les pratiques