Marathon Speed : Résultats

Jeu 20.04.2017 - 18:04

Voici les résultats du Marathon Vitesse mené par nos services ce mercredi 19/04/17 :
- 2964 véhicules ont été contrôlés et 115 étaient en infraction (105 n'ont pas respecté les limitations de vitesse)
- 3 retraits de permis de conduire pour une durée de 15 jours (vitesse mesurée : 92,5, 95 et 97 km/h
- 3 PV pour défaut de contrôle technique, 3 pour défaut d'assurance et 1 PV pour défaut d'immatriculation
Ces chiffres montrent l'importance d'effectuer des contrôles en matière de sécurité routière, l'une des priorités de notre Plan Zonal de Sécurité

Des contrôles d’identité renforcés pour plus de sécurité

Mar 11.04.2017 - 17:28

Depuis le 7 avril 2017, les Belges, les ressortissants de l'UE et les membres de leur famille qui sortent de l'espace Schengen ou souhaitent y entrer seront soumis à des contrôles frontaliers plus stricts dans les aéroports, les ports maritimes et les gares ferroviaires internationales. Ces changements pourraient entraîner un allongement des délais d'attente. La Police Fédérale entend informer tout un chacun à ce sujet afin de permettre à tous de partir en voyage en toute sérénité.

Jusqu'il y a peu, franchir le contrôle aux frontières était une procédure assez simple. De manière générale, les policiers contrôlaient la validité et l'authenticité du document d'identité des voyageurs et s'assuraient que la photographie figurant sur celui-ci correspondait au visage de la personne qu'ils avaient devant eux.

Rien ne change pour les voyages à l'intérieur de l'espace Schengen. En revanche, le nouvel article 8.2 du code frontières Schengen prévoit un renforcement des mesures de sécurité : lors du contrôle de tout voyageur entrant ou sortant de l'espace Schengen, la police des frontières devra désormais consulter systématiquement les bases de données policières. Ces contrôles concerneront notamment les personnes se rendant aux États-Unis, au Canada, au Royaume-Uni, en Afrique et en Asie, de même que dans d'autres destinations touristiques en dehors de l'espace Schengen. En cas de hit (personne connue/signalée), le voyageur sera soumis à un contrôle approprié. Naturellement, de telles procédures prennent du temps.

Ces contrôles renforcés aux frontières seront d'application à tous les points de passage frontaliers de l'espace Schengen, plus particulièrement les aéroports de Bruxelles-National (Zaventem), Bierset, Gosselies, Deurne, Ostende et Wevelgem. Ils s'appliqueront également à toutes les personnes prenant le train pour Londres ainsi qu'à toutes celles et ceux souhaitant entrer dans l'espace Schengen ou en sortir via les ports de Gand, Anvers, Ostende, Zeebruges, Blankenberge ou Nieuport. Les délais d'attente devraient donc s'allonger à ces endroits.

Nous invitons dès lors tous les voyageurs à se préparer à ces nouvelles mesures et à arriver suffisamment tôt à l'avance, de manière à pouvoir entamer leur voyage sans problèmes.

Plus d'infos ? http://www.police.be/fed/fr/actualites/632-des-controles-didentite-renforces-pour-plus-de-securite

Ralentis, sinon...

Ven 31.03.2017 - 17:30

La vitesse joue un rôle dans 30 % des accidents mortels, soit près d'un accident sur 3. Même quand elle n'est pas la cause première d'un accident, elle représente un facteur aggravant, en augmentant la violence des impacts et la gravité des lésions chez les victimes.

Plusieurs études montrent que les comportements sont en partie influencés par la norme sociale : un conducteur qui roule généralement vite et qui pense que sa famille ou ses amis ne désapprouvent pas ce comportement n'aura pas tendance à le remettre en question et encore moins à le modifier.

L'AWSR a interrogé des conducteurs wallons à ce sujet et il apparaît que seuls la moitié d'entre eux pensent que leur entourage estime qu'il faut respecter les limitations de vitesse.

Par ailleurs, moins de la moitié (47%) des conducteurs qui avouent rouler plus vite que la moyenne disent ressentir une désapprobation de leur comportement de la part de leurs proches. Et c'est sans évoquer ceux qui roulent vite mais ne s'en rendent même pas compte… La nouvelle campagne de l'AWSR a pour objectif de modifier cette mauvaise perception.

De nombreuses campagnes ont déjà été menées et l'on constate encore malgré tout une trop grande banalisation de la vitesse excessive. Alors, comment sensibiliser le plus efficacement possible : par une approche choc, qui montre les conséquences réelles d'une vitesse excessive, ou par une approche plus positive, qui utilise l'humour ?

VRAI OU FAUX ?

Les limitations de vitesse ne sont pas réalistes

FAUX : les limitations de vitesse n'ont bien évidemment pas été établies au hasard. Plus on roule vite et plus les conséquences en cas d'accident seront graves. C'est d'autant plus le cas en agglomération où l'on retrouve de nombreux usagers faibles. En cas d'impact à 65 km/h, un piéton n'a même pas 20% de chances de survivre alors qu'il en a 50% à 50 km/h…

Rouler un peu plus vite ne change pas grand-chose

FAUX : en cas d'impact, même de faibles variations de vitesse peuvent faire toute la différence. Un conducteur qui roule à 60km/h au lieu de 50 en agglomération mettra 34m pour s'arrêter contre 26m à 50 km/h. Soit environ la longueur de 2 voitures. S'il doit freiner brusquement pour éviter un piéton qui traverse, cela peut faire toute la différence !

Je suis pressé, ça me permettra de gagner du temps

FAUX : en réalité, rouler vite ne permet pas vraiment de gagner beaucoup de temps. Pour un trajet de 5km, rouler à 60km/h au lieu de 50 ne permet de gagner qu'une seule minute !

L'AWSR a décliné sa campagne en deux spots vidéos et les Wallons sont invités à choisir celuis qu'ils estiment être le plus efficace via la plateforme : wwww.ralentissezsinon.be

Découvrez l'intégralité de la nouvelle campgane de l'AWSR ici