Campagne "Tous ensemble pour une Wallonie plus propre"

Mer 07.03.2018 - 11:00
Wallonie plus propre

Cette campagne, soutenue par le Ministre wallon de l'Environnement et des Travaux publics Carlo DI ANTONIO, est visible durant tout le mois de mars sur les panneaux bordant les autoroutes et les principales nationales de Wallonie.

La cellule Wallonie Plus Propre s'associe à cette campagne d'affichage visant à sensibiliser les utilisateurs du réseau routier à la propreté publique.

L'action GNP ou Grand Nettoyage de Printemps sera organisée en 2 temps :

- du 23 au 25 mars pour les bénévoles (citoyens, écoles, clubs de sport, entreprises, mouvements de jeunesse, voisins, ...)

- du 26 au 30 mars 2018 pour les professionnels sur les routes. Les professionnels prolongeront l'action menée par les bénévoles le week-end précédent sur les lieux difficilement accessibles au grand public pour des raisons de sécurité. Ils ramasseront les déchets, nettoieront les panneaux de signalisation, brosseront les filets d'eau ...

Rappel de la règle de base : tous les petits déchets générés lors d'un trajet doivent impérativement être conservés dans le véhicule et jetés dans les poubelles prévues à cet effet sur les aires de repos ou lors de l'arrivée à destination.

Ce geste simple permet de préserver l'environnement mais aussi de diminuer les dépenses publiques : 4.300 tonnes de déchets sont collectées et ramassées sur les autoroutes wallonnes chaque année pour un budget de plus de 6 millions d'euros.

En outre, une sanction financière est possible pour toute personne qui jetterait une canette, un mégot, ou tout autre déchet par la fenêtre de son véhicule. De même, une sanction financière est également possible pour toute personne qui déposerait un sac-poubelle contenant des déchets autres que ceux générés lors du trajet (exemple : déchets ménagers) dans ou à côté des poubelles d'une aire autoroutière.

Enquête Locale de Sécurité 2018

Mar 06.03.2018 - 16:02
ELS

A partir de la mi-mars cette année, les différents questionnaires relatifs à la nouvelle enquête locale de sécurité (anciennement "Moniteur de Sécurité") seront envoyés aux habitants de la zone de police.

L'Enquête Locale de Sécurité est une enquête menée auprès de la population à propos de différents thèmes en matière de sécurité. Cette enquête interroge le citoyen sur son sentiment d'insécurité, sur les problèmes de quartier, sur la prévention, sur la victimisation et sur la qualité des actions des services de police. L'initiative est organisée par la police, en collaboration avec le SPF (Service public fédéral) Intérieur et les autorités locales.

Les informations qui seront recueillies contiennent des indicateurs précieux pour l'élaboration de la politique de sécurité des communes et de la zone de police. Les personnes sélectionnées selon un échantillon statistique aléatoire recevront les formulaires relatifs à l'enquête dans leur boîte aux lettres. Vous pouvez participer simplement en complétant le questionnaire, soit en ligne sur internet, soit dans la version sur papier. Les réponses seront traitées de façon totalement anonyme.

Nous vous demandons de réserver un accueil favorable à cette Enquête Locale de Sécurité en prenant le temps nécessaire pour répondre aux questions de l'enquête. Votre collaboration est d'une grande importance. D'avance, nous vous remercions pour votre participation.

Contact zone de police : Commissaire Martine MAWET 067 / 34 92 20 - martine.mawet@police.belgium.eu

Formation à la conduite en Wallonie : nouvelle campagne AWSR

Mar 13.02.2018 - 16:54
Mon permis de conduire jpg

Les matières relevant de la formation à la conduite et des examens en vue de l'obtention du permis de conduire sont de la compétence des Régions depuis le 1er janvier 2015.

Un projet de réforme de la formation du permis de conduire B, visant à renforcer l'apprentissage des nouveaux conducteurs et à augmenter la sécurité routière, a été approuvé par le gouvernement wallon.

Ce qui change pour l'examen théorique depuis le 01 janvier 2018 : la réinstauration du principe de la faute grave.

Une faute grave = 5 points de pénalité.

Deux fautes graves = échec automatique à l'examen théorique.

C'est quoi une faute grave ? C'est une infraction du 3ème ou du 4ème degré.

Exemple d'infractions du 3ème degré : ne pas obtempérer immédiatement aux injonctions des agents qualifiés, brûler un feu rouge, prendre un sens interdit.

Exemple d'infractions du 4ème degré : inciter un conducteur à circuler à une vitesse excessive, s'engager sur un passage à niveau si le signal sonore fonctionne, faire demi-tour sur l'autoroute.

En cas de réussite de l'examen théorique, le centre d'examen délivre une attestation de réussite valable 36 mois et une demande de permis provisoire.

La campagne de sensibilisation, lancée par l'AWSR et le SPW, vise à informer tous les candidats conducteurs des changements en cours au niveau de la formation à la conduite et le site web monpermisdeconduire.be a été spécialement créé pour l'occasion.

Sachez qu'un conducteur qui parcourt ses premiers 1.500 km court trois fois plus de risques d'avoir un accident par rapport à un conducteur qui a déjà plus de 10.000 km au compteur !