Soldes : les bonnes affaires des pickpockets !

Sam 13.01.2018 - 11:00
Téléchargement

La foule que rassemblent les soldes fait le bonheur des pickpockets. Afin de vous éviter une mauvaise surprise, suivez nos conseils.

Ça y est ! Le moment que beaucoup de femmes attendent avec impatience est arrivé… 3, 2, 1 : SOLDES ! Oui mais… au risque de vous paraître rabat-joie, nous devons tout de même vous rappeler d'adopter quelques règles de prudence. En effet, si nous adorons toutes les soldes (au grand dam de ces messieurs), il y a une catégorie de personnes qui les aime encore plus : les pickpockets ! Parce que pour eux aussi, c'est le temps des bonnes affaires. Sacs à main ouverts ou déposés sur une chaise, clients distraits, … le rêve pour les voleurs à la tire. Afin d'éviter de vous retrouver avec une super affaire mais sans argent pour la payer, suivez ces quelques conseils.
D'abord, avant de partir, pensez à emporter un sac à main en bandoulière. Il a le double avantage d'être plus pratique à porter lorsque l'on part à la chasse aux bonnes affaires et de ne pas pouvoir être enlevé facilement de votre épaule. Vérifiez qu'il se ferme grâce à une tirette et qu'il dispose d'une poche intérieure, à fermeture éclair, elle aussi. Vous pourrez y glisser votre portefeuille qui y sera doublement sécurisé. Les voleurs à la tire auront davantage de mal à l'atteindre. Ensuite, si cette poche est assez grande, insérez-y aussi votre téléphone portable. Dans tous les cas, ne lâchez pas votre sac à main et ne le mettez pas dans l'un de vos sacs de courses. Pensez également à ne pas emporter d'objets de valeur. Et, surtout, zippez les fermetures éclairs !
Messieurs, si vous décidez de vous lancer dans la frénésie des soldes, évitez de ranger votre portefeuille ou téléphone portable dans la poche arrière de votre pantalon. Cet endroit est bien plus accessible pour les pickpockets que la poche interne d'une veste. Si vous portez un sac en bandoulière, les mêmes recommandations sont de rigueur : gardez-le près de vous et fermez la tirette. Si vous vous sentez suivi, observé, bousculé, redoublez de vigilance, gardez une main sur votre sac et vérifiez que vos biens s'y trouvent encore.
Enfin, si, malgré nos conseils, vous êtes tout de même victime et/ou témoin de vol, rendez-vous dans votre commissariat afin de déposer plainte et bloquez au plus vite vos cartes bancaires via Card Stop au 070/344.344.

En espérant que cela ne vous arrive pas, nous vous souhaitons de bonnes soldes !

Le constat à l'amiable: même en cas de désaccord!

Jeu 11.01.2018 - 7:00
31b

Vous venez d'avoir un accident et n'êtes pas d'accord avec l'autre partie ? Inutile d'appeler la police, le constat européen d'accident suffit.

Il arrive régulièrement que nos services soient appelés lors d'un désaccord entre personnes ayant eu un accident, cette démarche est pourtant inutile lorsqu'il n'y a ni blessé, ni défaut de documents. En effet, les constats européens d'accident permettent aux deux parties, en tort comme en droit, de noter leur propre version des faits au verso. Lorsque les policiers se rendent sur un accident avec dégâts matériels, leurs seuls rôles consistent à aider le citoyen à remplir le constat et vérifier les documents de bord. Ils ne déterminent en aucun cas les responsabilités puisque cette tâche revient à l'assureur.
En cas de litige, il est conseillé d'accompagner le constat à l'amiable d'un dossier photos et d'un courrier expliquant le déroulement de l'accident. Aussi, à l'emplacement défini pour inscrire les dégâts sur votre véhicule, pensez à ajouter la mention « sous réserve de dégâts apparents » afin de vous couvrir en cas de dommages non constatés.
Il y a un ou plusieurs blessés lors de l'accident ? L'autre partie est en défaut de permis de conduire ou d'assurance ou veut être dédommagée en argent immédiatement? Dans ce cas, composez le 101. Si vous n'entrez pas dans ces cas de figure, une simple description des faits sur votre constat suffit.

Victime d'un accident de la route ayant entraîné des dommages corporels : à qui m'adresser?

Lun 08.01.2018 - 11:24

Vous qui êtes touché(e) par un accident de la route :

  • Vous êtes affecté(e), de manière directe ou indirecte, par un accident de la route ayant entrainé des dommages corporels ?
  • L'après accident se révèle être un parcours du combattant et vous vous sentez perdu(e) ?
  • Vous êtes démuni(e) face à l'ensemble des démarches à accomplir ?
  • La procédure vous paraît longue ?

Depuis janvier 2015, l'AWSR met à la disposition des victimes de la route et de leurs proches, un service unique en Wallonie, le département « Information et orientation des victimes de la route » destiné à les informer, les accompagner et les orienter pour toutes les démarches qui font suite à l'accident.

Un service entièrement gratuit.

Écoute, information et orientation des victimes

L'équipe de l'AWSR, composée de psychologues et de juristes, peut être contactée tout au long de la procédure, qui s'étend souvent sur plusieurs années après l'accident. Les personnes qui contactent le service bénéficient d'une écoute attentive et d'une information la plus complète possible. Le pôle juridique facilite le bon déroulement des démarches à effectuer après l'accident et anticipe les difficultés et les démarches qui n'ont pas encore été réalisées. L'équipe peut répondre aux questions qui concernent le droit des assurances et la réparation du préjudice corporel, les procédures judiciaires pénale et civile ainsi que les questions d'ordre administratif : aide à la lecture de documents complexes, informations sur les étapes qui précèdent l'indemnisation, appui lors des démarches auprès des professionnels… Le pôle psychologique est à l'écoute de la personne et de son entourage, les rassure et analyse si une aide psychologique plus poussée devrait être envisagée. Lorsque la demande doit être relayée vers un professionnel du secteur, l'AWSR oriente la personne vers le service ou la personne la plus adéquate.

Les victimes et leurs proches peuvent joindre ce service via une ligne téléphonique qui leur est dédiée 081/821.321 ainsi qu'une adresse email : infovictimes@awsr.be et un site internet : www.victimesdelaroute.be. Sur le site, une brochure d'information est mise à votre disposition.

Un service de 1ère ligne au sein même de la zone de police

De plus, au sein même de notre zone de police, notre service d'assistance aux victimes (SAPV) peut également être présent pour vous aider, vous informer et vous orienter rapidement après l'accident ayant entrainé des dommages corporels.