A quel âge puis-je laisser mon enfant se rendre seul à pied à l’école ?

0305 Passage piétons Patrick Decorte

Les enfants sont parmi les usagers de la route les plus vulnérables. Les raisons bien connues : ils sont parfois distraits, leurs réactions sont vives et souvent imprévisibles pour les automobilistes, leur petite taille ne leur permet pas toujours d'être aperçus à temps. Mais il existe d'autres facteurs de risque à prendre en compte avant de laisser un enfant circuler seul, sur la voie publique.

Avant 8 ans, un enfant ne peut se déplacer seul, en toute sécurité

Les spécialistes estiment que les enfants de moins de 8 ans ne sont pas en mesure d'appréhender tous les risques liés à la circulation :

• l'enfant ne prête attention qu'à une chose à la fois. Il traversera spontanément la chaussée pour attraper un ballon, sans tenir compte des voitures

• s'il voit une voiture venir vers lui, il pense a priori que le conducteur l'a vu également

• il n'est pas capable d'évaluer rapidement les distances et mouvements de véhicules

• ce qui se passe devant lui monopolise son attention, très peu les côtés

• il a plus difficile qu'un adulte à identifier et localiser les sons.

Un apprentissage progressif

Selon le Bureau suisse de prévention des accidents, la conscience anticipée des dangers ne se forme qu'aux alentours de 8 ans, et ce n'est qu'à partir de 11 ans environ que les enfants sont capables de bien évaluer les dangers de la circulation.

Il faut sensibiliser les enfants aux dangers de la route le plus tôt possible, dès l'âge de 3 ans. Cet apprentissage se fera progressivement, à l'occasion de fréquents déplacements en rue. Tout en veillant bien évidemment à donner l'exemple, les parents pourront vérifier dans quelle mesure leur enfant a pris conscience des risques et réagit correctement.

Quelques recommandations générales aux parents :

• Expliquez chaque situation avec des mots simples et demandez ensuite à votre enfant de répéter ce que vous lui avez dit

• Respectez l'enchaînement : montrer - faire ensemble - laisser faire seul - observer

• Répétez souvent les exercices dans un environnement familier

• Ne faites jamais d'exercices dans des endroits dangereux (après un virage)

• Félicitez votre enfant lorsque son comportement est adéquat

• Pendant les exercices, tenez compte du champ de vision de votre enfant ; accroupissez-vous pour être à la hauteur de ses yeux.

Christian Arnould - Commissaire divisionnaire er
Copyright : ASBL Secunews